Super Kiwi et Super Lulu, épisode 3 – une fée un peu énervante

Ecriture, Livre pour enfant, Super Kiwi et Super Lulu

Et une petite explication concernant le délai depuis le dernier épisode

Et pas de nouvelle illustration, pour une raison qui sera explicitée dans l’explication sus-mentionnée

Temps de lecture estimée : 6 minutes (heureusement que c’est un weekend de trois jours !)

Bonjour tout le monde !

Me revoici après près de deux longs (pour moi !) mois d’absence.

Pour faire court : j’ai créé ma micro-entreprise, et je me suis aperçue que le grand défi de cette aventure ne serait pas « comment trouver des clients ? », comme je le pensais naïvement, mais plutôt « comment limiter mon temps de travail, et, accessoirement, si possible, augmenter le ratio jours payés / jours travaillés », ratio qui plafonne à 0,14 ces dernières semaines.

Conséquence, les illustrations de Super Kiwi et Super Lulu n’ont pas avancé d’un pouce, les belles-sœurs de Cendrillon n’ont toujours pas commencé à planifier le casse leur permettant de financer le premier voyage habité vers la Lune, et notre newsletter familiale pour l’année 2018 n’a même pas atteint le stade de première ébauche ! Bref, c’est le drame.

(Je fais semblant de me plaindre, mais en réalité je m’amuse énormément avec ma micro-entreprise. J’apprends des tas de choses, je rencontre des tas de gens, et, en ce moment, je donne même une formation, c’est à dire que je suis payée pour expliquer des choses à des gens qui sont obligés d’écouter attentivement – le rêve).

En attendant que les choses s’arrangent un peu, j’ai décidé de poursuivre la publication de Super Kiwi et Super Lulu. Sans les illustrations, donc.

Si vous voulez vous rafraîchir la mémoire, le premier épisode est ici, et le second .

Épisode 3 : une fée bien énervante

Super Kiwi pose les deux billets dans le panier de son vélo.

– Tu veux vraiment aller voir ce spectacle ? lui demande Super Lulu.

– J’aimerais bien. Grenouille y sera peut-être. En plus, le chapiteau est juste à côté d’ici.

– Comme tu veux. Lulu hausse les épaules. Tu veux faire la course jusqu’au parc ? On y trouvera peut-être Grenouille.

Quand aucune créature en détresse n’a besoin de leur aide, elles vont souvent jouer dans ce parc avec Grenouille. Mais parfois, elles n’ont pas le temps de jouer du tout car les rues grouillent de créatures en détresse. C’est souvent à cause de Super Machin, un Super Crétin qui se prend pour un Super Méchant, et qui aime bien embêter les plus petits que lui.

Super Lulu démarre sur les chapeaux de roue, file à travers la rue comme un bolide et s’arrête en dérapage contrôlé sous les balançoires.

« Pas trace de Grenouille », dit-elle à Super Kiwi qui la rejoint plus calmement.

Super Kiwi ne va pas aussi vite que Super Lulu en vélo, mais elle ne tombe jamais. Et elle arrive à attraper tout ce qu’elle veut, tout en restant en selle. Alors elle n’est pas jalouse que Super Lulu la batte toujours à la course, même si c’est elle la grande sœur.

« Mais regarde par ici », dit Super Kiwi en montrant le toboggan du doigt.

En bas du toboggan, une fée à l’air très énervé est en train de frapper du pied.

– Vous avez besoin d’aide ? demande Super Lulu à la fée. Ma sœur et moi sommes des supers héroïnes, nous venons en aide aux créatures en détresse.

– Ma SATANÉE baguette magique est brisée ! vocifère la fée. J’allais faire un tour de toboggan quand elle est tombée et s’est brisée en deux ! Je ne pourrai pas aller au spectacle !

– Vous aussi, vous allez au spectacle de magie ? s’étonne Super Kiwi.

– Bien sûr, je ne raterai pour rien au monde une occasion de rencontrer une autre personne comme moi. Vous n’imaginez pas comme ça peut être épuisant, de ne voir que des gens ordinaires et sans magie. Mais sans baguette, je ne pourrai jamais m’y rendre.

– Mais le spectacle est juste à côté d’ici, dit Super Kiwi en se disant que décidément, elles rencontrent beaucoup de gens désagréables ce soir. Vous pourriez peut-être y aller à pied ?

– En marchant ! La fée regarde Super Kiwi comme si elle lui avait suggéré de déguster ses crottes de nez avec du ketchup. Comme quelqu’un de normal ? La fée prononce normal comme si c’était un gros mot. Comme si j’étais incapable de magie ?

Super Kiwi et Super Lulu se regardent et soupirent. Cette fée a l’air très antipathique, mais elles vont quand même devoir lui venir en aide. Parfois, elles aimeraient bien ne pas être de supers héroïnes. Si elles n’étaient pas de supers héroïnes, elles pourraient dire à la fée :

« Comme c’est dommage, que vous ayez perdu votre baguette ! Vous allez devoir marcher, comme une personne normale. Les gens qui vous croiseront dans la rue penseront sans doute que vous êtes incapable de magie. »

Mais comme elles sont des supers héroïnes, elles lui répondent :

« Nous allons essayer de vous aider. Où est votre baguette ? »

La fée leur montre une baguette de bois brisée en deux.

– Nous pouvons l’arranger, mais pas la réparer complètement, la prévient Super Lulu. Elle ne fera peut-être pas exactement ce que vous lui demanderez.

– Ce genre de fracture conduit souvent les baguettes à se tromper en rime, poursuit Super Kiwi. Par exemple, si vous lui demandez un bus, elle risque de faire apparaître une puce.

– Et pourquoi je lui demanderai un bus ! s’énerve la fée. Vous croyez vraiment que les fées se déplacent en transports en commun ?

– C’était juste un exemple, rétorque Super Kiwi, qui commence à perdre patience. Et si vous continuez comme ça, on ne réparera pas du tout votre baguette.

– Bon, bon, pardon, s’excuse la fée. Mais faites vite, le spectacle va bientôt commencer.

Super Lulu fabrique une attelle avec une branche, et la fixe à la baguette.

– Voilà, dit-elle. C’est le mieux que je puisse faire sans outils. Il faudra l’emmener chez une réparatrice rapidement.

– Merci ! s’exclame la fée. Pour des personnes ordinaires, vous êtes très utiles.

Elle brandit sa baguette.

« Abracadabri, emmène moi au spectacle de magie ! »

Et elle disparaît.

– J’espère que la baguette l’a bien emmenée là où elle le voulait, dit Super Lulu à Super Kiwi. Elle est vraiment cassée [1].

– On se met en route pour le spectacle ? propose Super Kiwi. Comme l’a dit la fée, il va bientôt commencer.

– Hum, excusez-moi ? Je vous demande pardon ? Quelqu’un aurait-il l’obligeance de venir à mon aide ? Mesdemoiselles, peut-être ?

Les deux supers-héroïnes se retournent pour voir qui les a appelées.

[1] Pas loin de là, dans le chapiteau du spectacle de magie, une dame appelée Marie jouait à un jeu vidéo de course de voiture avec ses copines en attendant que le spectacle commence. C’était la troisième course qu’elles disputaient, et Marie, qui avait déjà perdu les deux premières, était en train de perdre cette course-ci également. Tout à coup, la fée apparut devant elle. Au lieu de l’emmener au spectacle de magie, la baguette l’avait emmenée à la débâcle de Marie. Heureusement, c’était au même endroit.

Qu’avez-vous pensé de cet épisode ?

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la suite ! A bientôt !

Crédit photo : Pexels

Publicités

2 réflexions sur “Super Kiwi et Super Lulu, épisode 3 – une fée un peu énervante

  1. Ouf, j’avais peur que super kiwi et super lu lu aient pris des vacances infinies, ou bien qu’elle se soient lassées de leurs aventures, ou bien qu’elle aient trop grandi !
    Martine

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s